MENU
Guide Pratique (5mo)
Votre famille
Votre vie sociale et amicale
Votre santé
Vos déplacements
* Aimez, vivez Rouen Normandie !

Famille, santé, amis, … Bien vivre à Rouen avec ceux qui comptent le plus pour vous
Répondre à toutes vos questions afin de vous rassurer sur vos nouvelles conditions de vie

Votre installation se termine, et vous vous demandez comment sera votre nouvelle vie ici. Votre famille se plaira-t-elle à Rouen ? Vos enfants pourront-ils suivre un enseignement de qualité ? Votre partenaire trouvera-t-il un emploi ? Pouvez-vous emmener votre chien ? Comment vous déplacer pour vous rendre à votre travail ? Et si vous tombez malade ?

Autant d’interrogations qui ne doivent nullement vous inquiéter.

En effet, Rouen possède tous les atouts pour vous assurer une excellente qualité de vie et transformer  votre vie  et celle de votre famille en une expérience épanouissante et enrichissante.

 

Votre famille

Conjoint, enfants, proches, …  sont ce que vous avez de plus cher. Ils vous ont suivi dans cette nouvelle aventure. Leur bien-être nous tient à cœur…

Votre conjoint/partenaire : trouver un emploi

La mutation professionnelle d’un membre de la famille peut avoir pour conséquence que son conjoint ou partenaire ait dû renoncer à sa propre carrière ou activité professionnelle. Ceci n’est pas une fatalité et ne doit en rien vous dissuader de venir vous installer à Rouen. Avec une importante offre d’emplois, le bassin rouennais  se veut être un pôle économique à  la fois dynamique et multiple : aéronautique, pharmaceutique, automobile, artisanat, santé, commerce, agriculture, activités portuaires, numérique, logistique, tourismes d’affaire, enseignement, tertiaire,… autant de secteurs où il lui sera possible de créer une nouvelle entreprise ou trouver un nouveau poste où il pourra développer et valoriser ses compétences.

Où s’adresser ?

Il existe bon nombre de plateformes, sites spécialisés, ou structures d’accompagnement,  proposant des offres d’emploi, un accompagnement personnalisé dans la recherche d’un emploi ou une aide à la création d’entreprise. Des cabinets de recrutement pourront également vous être d’une aide utile : RH Partners, LRH Consulting, Pharmélys, Celink, De Graët Consulting, Hays, … En outre des salons consacrés à l’emploi se tiennent régulièrement à Rouen : emplois en Seine, 24 heures pour l’emploi, …

Quelles formalités ?

En tant que citoyen UE, vous pouvez exercer en France, sans aucune formalité,  toute activité professionnelle salariée ou non salariée, à quelques exceptions près (emplois publics et professions règlementées).

Si vous relevez d’une autre nationalité, non UE, quelle que soit la durée du séjour professionnel, il vous faudra en principe obtenir une autorisation de travail (ou « permis de travail ») pour l’exercice d’une activité salariée. Il existe cependant  des cas de dispense d’autorisation de travail ainsi que des titres de séjour (carte de séjour pluriannuelle) « valant » autorisation de travail.

Vos enfants : du berceau à la fac !

Vous n’arrivez pas seul(e)… Votre famille vous accompagne dans cette nouvelle affectation … Soyez rassuré(e), Rouen  leur propose un lieu de vie incomparable. Réputée pour la qualité de son offre scolaire et académique  (tous âges confondus), la richesse des loisirs proposés ou tout simplement son cadre de vie, c’est une ville dédiée aux familles.

  • Les enfants en bas âge, non scolarisés (avant 3 ans)

Différentes structures accueillent vos enfants quand ils n’ont pas encore l’âge d’aller à l’école : crèches collectives, associatives, d’entreprises,  haltes garderies, assistant(e)s maternel(le)s, garde à domicile,  garde à domicile partagée (avec une autre famille), … Les possibilités sont nombreuses.

  • La scolarité (les enfants de 3 ans et plus …)

Le système scolaire français est réputé pour sa qualité. L’obligation scolaire s’applique pour tous les enfants (français ou étrangers résidant en France) dès l’âge de 6 ans,et s’étend jusqu’à l’âge de 16 ans. La famille a également la possibilité d’assurer l’instruction des enfants elle-même (avec déclaration préalable).

Il existe en France deux types d’enseignement : l’enseignement public et l’enseignement privé. Le service public d’enseignement coexiste en effet avec des établissements privés, soumis au contrôle de l’État et pouvant bénéficier de son aide (en contrepartie d’un contrat signé avec l’État). Cependant l’État est le seul habilité à délivrer diplômes et grades universitaires : les diplômes délivrés par les écoles privées n’ont de valeur officielle que s’ils sont reconnus par l’État. La réglementation des examens se fait à l’échelle nationale

-L’enseignement public est gratuit, neutre et laïque, c’est-à-dire aconfessionnel et apolitique, tant de la part des enseignants que des élèves. Le choix d’une école du réseau public est toutefois limité en fonction d’un périmètre géographique lié au lieu de la résidence familiale. Rien de tout cela dans l’enseignement privé, qui lui est souvent préféré pour ces mêmes raisons.

-L’enseignement privé est prisé par certains parents notamment pour des raisons philosophiques, religieuses, sociales, géographiques, ou tout simplement en raison de la réputation de l’établissement choisi. L’enseignement privé est payant et le montant du minerval est fixé en fonction du niveau des revenus des parents et du nombre d’enfants scolarisés dans l’établissement. Mais qu’il soit privé ou public, la qualité de l’enseignement dépend essentiellement de l’établissement et des enseignants qui le  dispensent.

Globalement le cursus scolaire se déroule en quatre phases :

L’école maternelle (de 3 ans à 6 ans) n’est pas (encore) obligatoire, mais l’enseignement qui y est délivré permet aux jeunes enfants de se préparer à l’école primaire, de découvrir les autres enfants, de se sociabiliser, tout en respectant les rythmes des tout-petits (sieste, jeux, chants, …).

L’école primaire prend en charge vos enfants de 6 ans à (plus ou moins) 11 ans. Les classes s’étalent sur trois niveaux : Cours préparatoire (CP), cours élémentaire sur deux ans (CE1 et CE2) et cours moyen, également sur deux ans (CM1 et CM2).

Le Collège est la phase des 4 années correspondant à l’âge de l’adolescence. Y sont pris en charge les jeunes de 11 ans  à (plus ou moins) 15 ans. Ce sont les classes de 6ème, 5ème, 4ème et 3ème. Dès la dernière année du Collège des options plus spécifiques sont proposées. Ce cursus est finalisé par le passage d’une épreuve, appelée le Brevet des collèges.

-Et enfin le Lycée, jusqu’à l’âge de 18 ans. Ce sont les classes de seconde, première et terminale, dans le cycle du bac général ou technologique, ou, dans le cycle professionnel, les deux  années menant à la délivrance d’un CAP (certificat d’aptitude professionnelle – programme en deux ans après le collège) ou d’un BEP (brevet d’études professionnelles – en deux ans également). La poursuite de ces formations professionnelles peut mener au bout de deux  années supplémentaires  à l’obtention d’un bac professionnel.

  • Après le bac…

Rouen peut s’enorgueillir de disposer sur son territoire d’une Université réputée et de nombreuses Grandes Ecoles, sans oublier les formations en BTS (brevet de technicien supérieur – Bac + 2), IUT (Institut Universitaire de Technologie) et les nombreuses autres filières professionnelles.

  • Les vacances scolaires

Les dates des vacances scolaires dépendent de la zone où se situe l’établissement scolaire. La France métropolitaine est divisée en 3 zones académiques (A, B, C). L’académie de Rouen se situe dans la zone B.

Calendrier scolaire 2018-2019 :

Calendrier scolaire 2019-2020 :

 

  • Les allocations familiales

Si vous êtes étranger et que vous résidez en France avec votre famille, vous pouvez bénéficier de certaines prestations financières comme les allocations familiales.

  • Leurs loisirs

En outre, durant les vacances scolaires, la ville de Rouen organise divers ateliers et stages sous le nom « Tes Vacances à Rouen » (précisons toutefois que le lien « Activités pendant les vacances » renseigné dans la liste des liens utiles ne fonctionne qu’à l’approche des vacances (vacances d’hiver, de printemps, d’été, d’automne/Toussaint et vacances de Noël) ; en dehors de ces périodes ce lien est inactif).

Votre animal domestique

Il fait partie de la famille et il n’est pas question de venir sans lui !

Vous arrivez peut-être en France avec votre chien ou votre chat ? Que vous soyez originaire d’un pays appartenant ou pas à l’Union européenne, vous devez respecter certaines formalités sanitaires. Ainsi, vous devez vous procurer un passeport européen pour animal de compagnie. Sachez toutefois que l’introduction de certains chiens est interdite en France. Des contrôles douaniers peuvent avoir lieu et des sanctions sont prévues en cas d’infraction aux règles sanitaires d’entrée.

Votre vie sociale et amicale

Vous avez choisi de venir vivre à Rouen … Vous voilà confronté(e) à un nouvel environnement, promesse  d’une nouvelle vie. Pour que ce nouvel environnement devienne rapidement  le vôtre voici quelques pistes pour vous aider à faire vos marques, tisser des liens, rencontrer de nouveaux amis, sans perdre nécessairement tout contact avec votre pays d’origine.

Une nouvelle langue : apprendre le français

Maîtriser la langue française est essentiel  et est le gage de la réussite de votre installation en France, et à Rouen. Pour vous aider dans cet apprentissage, il existe des organisations et des établissements  qui proposent des cours de français destinés aux nouveaux expatriés. Vous pourrez trouver la formule qui vous convient le mieux en fonction des horaires, de la fréquence des cours et de la localisation de l’école où cet enseignement est dispensé.

Un nouveau cadre de vie : découvrir Rouen et sa région

Il existe plusieurs manières d’aller à la découverte de Rouen. Seul (avec le plan de l’Office du tourisme ou au gré de vos pas, ce qui reste encore la meilleure manière d’apprivoiser votre nouveau cadre de vie) ou accompagné. L’Office de Tourisme de Rouen édite deux fois par an un guide « Rendez-vous » recensant les visites organisées permettant d’aller à la découverte de la Métropole. En hiver ou en été, seul ou en groupe, ce sont au total plus de 600 « Rendez-vous » possibles pour partir à la découverte du patrimoine historique, naturel, industriel et impressionniste de Rouen et des villes et villages de l’ensemble de la Métropole Rouen Normandie. Vous retrouverez le programme des visites guidées (sur réservation uniquement) dans le dépliant « Rendez-vous… » disponible à l’Office de Tourisme. Précisons que le périmètre géographique de l’Office de Tourisme de Rouen couvre également la ville d’Elbeuf et ses environs.

Pour vous emmener à  la découverte de votre nouvelle ville les
« Greeters » se mettent à votre disposition. Ambassadeurs de la métropole de Rouen, ils sont bénévoles et parlent plusieurs langues. Le temps d’une balade ils se feront un plaisir de vous accompagner et vous faire connaître la ville autrement en vous dévoilant  les lieux qui leur sont chers. Pour connaître la liste des greeters rouennais, rendez-vous sur le site de l’Office du tourisme de Rouen.

Il existe aussi à Rouen et à Mont-Saint-Aignan une association
« AVF », Accueil des Villes françaises, dont l’unique but est de  vous accueillir, vous écouter, vous informer, vous distraire.

Si vous avez choisi de vous établir dans les environs  de Louviers et souhaitez découvrir cette région,  l’Office de tourisme Seine Eure, situé dans le centre de l’ancienne cité drapière, vous renseignera avec beaucoup de gentillesse.

De nouveaux amis : comment les rencontrer ?

Une nouvelle vie c’est aussi s’insérer dans la vie rouennaise,  y tisser des liens, élargir son réseau. Une fois installé sur le territoire rouennais, il est naturel de vouloir s’intégrer le mieux possible dans son nouvel environnement. Vous bâtir un nouveau réseau de relations est la clef de la réussite de votre installation dans votre nouvelle vie. Vous pourrez tout d’abord établir de nouveaux contacts avec vos collègues de travail, vos voisins ou encore  les parents des camarades de vos enfants, si vous en avez. Les écoles rouennaises sont en effet réputées pour faciliter l’intégration des nouvelles familles. Il existe diverses façons d’élargir son réseau, amical, social ou  professionnel.

Voici quelques pistes pour vous y aider :

  • S’inscrire à un club ou à une association

Dans votre lieu d’origine vous faisiez peut-être déjà partie d’un club, d’une association, d’un mouvement, … Votre arrivée à Rouen ne doit pas vous y faire renoncer. La liste des possibilités offertes dans les communes de la métropole rouennaise est particulièrement large et variée dans tous les domaines : clubs d’entreprise , clubs service, clubs littéraires , de sport, de théâtre, de peinture, cinéma,  encadrement, bénévolat, etc.,…
Chaque année, le 1er samedi de septembre, se tient à Rouen le Forum des Associations au cours duquel il est possible d’aller à la rencontre de plusieurs centaines d’associations rouennaises.

  • Les « Enjoyers » , réseau de parrains » pour une intégration réussie et épanouissante

Pour vous aider dans votre intégration et vous permettre d’aller à la rencontre d’autres Rouennais ou expatriés, Rouen Normandy Invest a mis en place un système de parrainage : les « Enjoyers ».

Ces « parrains » d’accueil, Rouennais de souche ou de cœur, tous bénévoles, se proposent de vous accueillir et vous piloter avec votre  famille pour vous  aider à trouver vos marques au plus vite, découvrir votre nouvel environnement, et vous sentir immédiatement  heureux dans votre nouvelle affectation. Divers évènements et manifestations, soirées d’accueil bisannuelles, mais aussi des dîners plus intimes, sont régulièrement programmés à cet effet et sont le lieu idéal  pour se rencontrer, partager, échanger, et faire connaissance.

Maintenir le contact et vos anciennes habitudes

S’il est important de s’ouvrir sur un nouveau réseau d’amis et de connaissances, il est tout aussi important, pour l’expatrié et sa famille, de ne pas perdre tout lien avec sa culture d’origine.  Vous aurez peut-être envie de rencontrer d’autres Rouennais qui sont originaires du même pays que le vôtre, parlent votre langue ou partagent vos coutumes … Vous aimerez aussi rencontrer d’autres expatriés afin de partager vos expériences et vos parcours. Où et comment les rencontrer ?

  • Parrainages

Avec les Enjoyers faisant partie du réseau de parrainage mis en place par Rouen Normandy Invest et évoqué ci-dessus,  vous pourrez retrouver des compatriotes et avec eux  continuer à vivre vos coutumes et traditions, recréer un peu de l’ambiance de votre pays : fête nationale, Halloween, Saint-Nicolas, …  Lors de l’établissement de notre liste de parrains nous avons fait en sorte que la plupart des nationalités soient représentées.

  • Jumelages

La plupart des villes françaises ont noué des liens amicaux avec d’autres villes dans le monde. Rouen, par exemple, est jumelée avec Cleveland (USA), Norwich(GB), Hanover (D), Salerne (It), Ningbo (China) et Jéju (Corée du Sud). Elbeuf a initié un lien amical avec la ville de Lingen, en Allemagne. Quant à Evreux elle est jumelée avec Rüsselsheim en Allemagne, Rugby en Angleterre et  Kashira en Russie. Renseignez-vous auprès de votre mairie pour connaître les programmes d’échange mis en place dans le cadre de ces jumelages.

  • Associations

Des associations  comme  « Circolo Italiano » ou l’association Culture et Loisirs des Portugais sur Rouen (basée à Petit-Quevilly), sont des lieux de rencontre entre Rouennais et natifs de ces pays.

Le  Foyer international des marins scandinaves, situé à proximité de l’église norvégienne Saint-Olaf  (dans la rue Duguay-Trouin), construite en 1926 par la Mission norvégienne, est aujourd’hui un lieu de rencontre pour tous les marins en escale dans la ville de Rouen.

  • Librairie et boutiques internationales

Il existe aussi à Rouen une librairie anglophone, ABC Bookshop, qui pourra vous fournir en lectures anglaises.

Par ailleurs, il existe à Rouen et dans ses environs nombre de magasins et comptoirs internationaux où il vous sera possible de retrouver un peu de votre pays (nous en reprenons la liste dans le guide téléchargeable).

  • Consulats

A un moment ou à un autre vous serez nécessairement amenés à prendre contact avec les autorités de votre pays d’origine. Pour ce faire il existe bien sûr votre ambassade, probablement basée à Paris, comme la plupart des ambassades, mais aussi  les consulats. Il existe à Rouen quelques postes consulaires ce qui est bien pratique et vous évitera de vous rendre dans la capitale :

Burkina Faso Danemark Hongrie
Lituanie Malte Népal
Norvège Portugal Allemagne
Algérie Mauritanie Sénégal
Seychelles Corée

Votre santé

Bien sûr, nous ne vous souhaitons pas de tomber malade !

Mais si ce devait être le cas, sachez que Rouen et sa région disposent d’une offre médicale de très haut niveau, et qu’en France  vos frais de santé seront en grande partie remboursés.

Bonjour Docteur

  • Les médecins de ville

La liste des médecins opérant sur la ville de Rouen et sa métropole, ce que l’on appelle « médecin en ville ou médecin de ville » est fort large. Du médecin généraliste, ou médecin de famille, au médecin spécialiste, toutes les spécialisations sont présentes à Rouen : pédiatre, gynécologue, ophtalmologiste, pneumologue, gériatre, dermatologue, cardiologue, …

Pour vous aider à trouver un médecin il existe des sites spécialisés, Doctolib ou Mondocteur notamment.

Toutefois, le passage auprès d’un spécialiste est soumis à une visite préalable auprès de votre médecin traitant. Il est impossible, par exemple, de consulter un cardiologue sans avoir vu précédemment son médecin référent, la plupart du temps un généraliste. Il existe cinq exceptions à cela : le pédiatre, le gynécologue,  l’ophtalmologiste, le stomatologue-dentiste et le psychiatre.

C’est ce qui s’appelle le « parcours de soins coordonnés ». Nous détaillons ce parcours dans notre guide pratique.

  • L’offre hospitalière

©CHU

Rouen dispose d’un Centre hospitalier Universitaire (CHU) de réputation internationale. Avec un service d’urgence complètement modernisé et près de 2500 lits répartis sur 5 sites, c’est un établissement de haute référence regroupant toutes les spécialités médicales. Il est classé 9ème hôpital universitaire de France, sur 50 référencés .Il est notamment réputé hors des frontières pour des disciplines de pointe. Premier employeur de la région avec plus de 10 000 personnes dont 960 médecins et 600 internes, le CHU de Rouen , Pôle régional de formation des professionnels de santé,  dispose d’un Espace Régional des Formations des Professions de Santé qui regroupe ses 11 écoles paramédicales et accueille 1 500 étudiants. Le CHU totalise environ de 140 000 hospitalisations et 150 000 passages aux urgences par an.

A côté des hôpitaux, qui relèvent du secteur public, Rouen compte également  5 cliniques privées, elles aussi, dotée d’une solide réputation. En voici  la liste : Clinique Mathilde, Clinique de l’Europe, Clinique Saint-Hilaire, Clinique du Cèdre, Clinique Saint Antoine.

 

©HenriBecquerel

Le Centre Henri- Becquerel est un centre médical spécialisé dans le traitement des cancers. Il est  l’un des 20 Centres de Lutte Contre le Cancer (CLCC) qui constituent la Fédération Nationale UNICANCER, une appartenance qui apporte une garantie supplémentaire de qualité et d’innovation au service du patient.

 

 

Enfin, sous les cieux rouennais votre famille va peut-être s’agrandir… Il existe, outre l’excellent département « Mére et Enfant » du CHU, et les secteurs maternité  de certaines cliniques privées, une autre maternité sur les hauteurs de Rouen, à Mont Saint Aignan,  le centre hospitalier du Belvédère.

Pour  les communes de Louviers, Elbeuf et Val de Reuil il existe un Centre hospitalier intercommunal assurant une médecine de qualité et de proximité, mieux connu sous le nom de CHI (Centre Hospitalier Intercommunal Elbeuf- Louviers- Val de Reuil).

  • Les urgences médicales

Tous les établissements de soins ne disposent pas de service d’Urgences. En cas  d’urgence médicale, le plus simple est de se rendre auprès du  service des Urgences du CHU Charles Nicolle, de l’Hôpital Saint-Julien (Petit-Quevilly, sur la Rive gauche), de la Clinique de l’Europe (Idem)  ou de la Clinique du Cèdre (sur les hauteurs de Bois Guillaume, et spécialisée pour les traumatismes orthopédiques).

Rouen dispose aussi :

  • d’un centre antipoison (02 35 88 44 00)
  • d’urgences gynécologie et obstétrique (02 32 88 87 08)
  • d’urgences pédiatrie (02 32 88 80 29)
  • de SOS Allaitement 76 (02 35 75 42 42)
  • de SOS Médecins 76 (02 33 01 58 52)
  • d’urgences cardiologie (02 35 08 66 10)
  • SAMU : 15

Le remboursement de vos soins de santé : comment ça marche ?

Le frais médicaux sont remboursés suivant des barèmes préétablis.

En effet, il existe en France une Convention médicale conclue entre les professionnels de santé et l’Assurance maladie. Cette convention définit les honoraires pratiqués par les médecins libéraux et le niveau de remboursement qui sera ensuite appliqué par la Sécurité sociale. Les tarifs pratiqués par les médecins et le montant qui sert de base de remboursement à l’Assurance maladie varient en fonction de la discipline du médecin (généraliste ou spécialiste) et de son secteur d’activité (secteur 1 ou secteur 2). Lorsque le médecin a adhéré à une convention,on dit alors qu’il est « conventionné » il doit pratiquer les tarifs définis par l’Assurance maladie. En fait trois cas de figure peuvent se présenter :

  • Le médecin conventionné, ou médecin de secteur 1 : le médecin applique le tarif conventionnel. La sécurité sociale intervient dans le remboursement pour 70% ;
  • Le médecin conventionné à honoraires libres, ou médecin de secteur 2 : le médecin est autorisé à appliquer des honoraires libres (souvent d’anciens chefs de cliniques) tout en restant dans une mesure raisonnable. Mais, ces dépassements ne seront pas remboursés par la sécurité sociale ;
  • Le médecin non conventionné, ou médecin de secteur 3 : ce médecin pratique son art en dehors d’une convention médicale. Il applique des honoraires librement décidés. La sécurité sociale intervient pour une très minime partie dans le remboursement de ces honoraires

La prise en charge de vos dépenses de  santé (médecins du secteur 1) se fait selon la répartition suivante :

  • L’Assurance Maladie (branche de la Sécurité sociale – +/- 70%)
  • Les mutuelles et les assurances privées (complémentaires de santé – +/- 20%)
  • Les patients (+/- 10%)

Ce système laisse donc un petit pourcentage à la charge des patients (un peu moins de 10% en moyenne). Ce taux est l’un des plus bas d’Europe. Les assurances complémentaires de santé prennent parfois en charge la quasi-totalité des dépenses de santé, ce qui réduit encore la participation financière du patient.

Concrètement, comment cela va-t-il se passer ?

A l’issue de votre consultation médicale (mais cela peut aussi se passer avant de voir votre médecin, notamment en milieu hospitalier où il convient de se présenter au guichet avant la visite) au moment de payer la consultation, le médecin vous réclamera votre carte vitale. Tout est informatisé et vous n’aurez plus rien à faire, sauf payer …  Cependant, dans de rares cas (ordinateur en panne, ou oubli de votre carte, par exemple) il peut se faire que votre médecin vous remette une  feuille de demande de remboursement de soins. Une partie de cette feuille est remplie par le prescripteur, l’autre partie par vous-même. Une fois remplie, il vous reste à la faire parvenir à la Sécurité sociale (CPAM de Rouen – Elbeuf – Dieppe) par envoi postal. En principe cette dernière transmettra votre dossier à votre mutuelle et l’argent vous sera versé directement sur votre compte bancaire ou remis sous forme de chèque à encaisser auprès de votre institution bancaire.

La sécurité sociale prend en charge la totalité des soins prodigués en hôpital public .Pour les cliniques privées,  le remboursement se fera  à hauteur du tarif de Convention mais les éventuels dépassements d’honoraires (repas ou tarifs des chambres non partagées) ne seront pas pris en charge. C’est alors votre mutuelle qui interviendra pour le solde.

Pour plus d’informations sur la protection sociale en France, nous vous renvoyons vers le site du CLEISS, le Centre de Liaisons Européennes et Internationales de Sécurité Sociale.

Bon à savoir :
  • Souscrire  une assurance complémentaire santé, ou mutuelle santé privée, vous permettra d’obtenir un complément aux remboursements de la Sécurité sociale.
  • Emportez toujours votre carte vitale et l’attestation mutuelle lors de vos rendez-vous médicaux et passages en pharmacie

Vos déplacements

Se déplacer à Rouen ? Rien de plus simple. Non seulement la ville dispose d’un réseau de transports en commun largement étendu, mais est en outre  facilement accessible grâce à ses excellentes connexions routières et ferroviaires.

Circuler dans Rouen métropole

  • A pied

La ville de Rouen est une ville à dimension humaine. La meilleure manière d’aller à sa découverte reste le déplacement à pied. Et qu’il s’agisse des commerces, monuments, musées, promenades sur les quais, marchés, … tout reste dans un périmètre restreint. Rouen n’est pas une grande ville, mais à chaque détour de rue, nombreux sont les lieux étonnants et surprenants. L’Office de tourisme de Rouen tient à votre disposition plans et parcours.

Il existe aussi à Rouen le « Pédibus »,  mode de transport en commun familial conçu sur la base d’un dispositif de ramassage scolaire pédestre.

  • En transports en commun – le réseau ASTUCE :

Le réseau de transports en commun de la métropole rouennaise, appelé réseau ASTUCE, est très étendu. De nombreuses lignes desservent les différents points des villes de Rouen et Elbeuf avec une fréquence régulière et des axes variés.

A Rouen :

©MartinFlaux

– 2 lignes de Métros : ces lignes assurent la jonction Nord/Sud de la ville de Rouen métropole. Ils circulent de 4H30 à 23H.

– 3 lignes TEOR (Transport Est Ouest Rouennais) Le TEOR circule en site propre de 4H30 à 23H30.

– 5 lignes de bus Fast. Ces lignes sont plus fluides et plus fréquentes. Elles circulent de 5H00 à 23H00 et couvrent les zones les plus denses du territoire.

 

©MartinFlaux

– 29 bus de lignes régulières.

– 2 lignes de nuit. La ligne Noctambus, jusqu’à 4 heures du matin du jeudi au samedi. Elle relie le campus de Mont-Saint-Aignan à celui du Madrillet en passant par la Gare. La ligne TEOR T1, jusqu’à 2 heures du matin du jeudi au samedi dont le trajet va du « C.H.U. Charles Nicolle » à Rouen jusqu’à l’arrêt « Mont aux Malades » à Mont-Saint-Aignan.

A Elbeuf, il existe 7 lignes de bus.

 

La carte ASTUCE, carte à puce rechargeable et à choix multiple, vous permet de vous déplacer sur l’ensemble du réseau.

  • A vélo

Pour les plus sportifs, la Métropole de Rouen met à votre disposition

©RNI

250 vélos en libre-service, les Cy’clic. Les abonnements se font par année, semestre, par semaine ou par jour. En centre-ville ou aux alentours des lieux de vie, les bornes sont présentes tous les 350 mètres, regroupant 24 stations différentes. Sous certaines conditions, il est possible d’emmener son vélo dans les transports en commun. Vous pouvez stationner votre vélo en toute sécurité à proximité des principales stations de transport en commun dans des parcs sécurisés. Ce stationnement est gratuit pour les détenteurs de la carte ASTUCE (voir ci-dessus). Il existe à Rouen de nombreuses pistes cyclables en site propre et leur nombre est appelé à se développer au cours des prochains mois. Mais attention … il faut de bons mollets, car à Rouen ça descend et … ça monte !

  • En voiture

La voiture reste la dernière option, même si la Métropole  de Rouen reste une fervente adepte de l’écomobilité. Il existe à Rouen plusieurs parkings répartis dans les différents quartiers, dont des parkings relais aux points de terminus du réseau Astuce (Mont-Riboudet, Boulingrin, Place Colbert, …)

Pour certains résidents, le stationnement résidentiel permet aux Rouennais de bénéficier d’un tarif de stationnement préférentiel, sous la forme d’un abonnement attaché à la zone où est domicilié l’usager.

Enfin il existe aussi deux compagnies de taxis qui opèrent à Rouen et une dizaine de stations de taxi sont reparties sur l’ensemble de la ville.

Venir à Rouen

  • En train

    ©RNI

La gare de Rouen Rive Droite, située en plein cœur du centre-ville, dessert, entre autres :

– Paris Saint Lazare en 1h15
– Lille en 2h45
– Lyon en 3h40 (une ligne directe par jour)
– Marseille (avec arrêt à Avignon) en 5h40 (une ligne directe par jour)

 

 

  • En voiture

En voiture personnelle ou en transport partagé (co-voiturage), le maillage autoroutier autour de Rouen et sa métropole est très efficace et complet :

– A13 Paris/Rouen/Caen
– A28 Abbeville/Rouen/Le Mans/Alençon/Tours (connexion avec A 1 vers Lille, Bruxelles et l’Europe du Nord.)
– A29 Amiens/Rouen/Le Havre
– A150 Rouen/Dieppe

Rouen/Dieppe : 63 km

Rouen/Le Havre : 90 km

Rouen/Amiens : 120 km

Rouen/Caen : 131 km

Rouen/Paris : 135 km

Rouen/Lille : 260 km

Rouen est aussi proche des capitales nord-européennes en voiture. Il faut compter environ 3h pour rejoindre Londres et Bruxelles, et  5h pour Luxembourg Ville et  Amsterdam.

Rouen/Bruges : 325 km

Rouen/Bruxelles : 350 km

Rouen/Londres : 380 km

Rouen/Luxembourg : 500 km

Rouen/Amsterdam : 540 km

  • En autocar

Il existe plusieurs compagnies assurant des trajets sur Paris ou même plus loin (Ouibus, Flixbus, …). Les prix sont fort bas, en revanche la durée du trajet est  plus longue.

 

  • En avion

©RNI

Rouen dispose d’un aéroport « Rouen Vallée de Seine », situé à 15 minutes du centre-ville, qui propose des vols A/R réguliers pour Lyon (tous les jours,  – 1 heure de vol) et la Corse (tous les samedis en été – 2 heures de vol)  et un parking gratuit.

Les aéroports parisiens Orly et Roissy Charles de Gaulle sont situés à environ 1h30 en voiture.

 

L’aéroport de Beauvais, qui propose de nombreuses liaisons et des hubs low-cost, est accessible par voiture en 1h20.

La Normandie dispose aussi de trois autres aéroports situés à proximité de la région rouennaise : Deauville (1h), Le Havre (1h) et Caen (90 mn).

  • En bateau

Rouen est aussi dotée d’un port de plaisance situé dans  le Bassin Saint-Gervais à l’ouest de la ville et non loin des quais.

Cette base peut accueillir environ 100 bateaux de plaisanciers sur pontons flottants avec catways dans un espace entièrement sécurisé. Sont également mis à disposition : une rampe de mise à l’eau, une aire de carénage pour entretenir les bateaux, une station de carburant, des bornes électriques et d’arrivée d’eau ainsi qu’une connexion wifi sur les pontons.

Fraîchement
arrivé(e) à Rouen ?

Trouvez les réponses à vos questions en consultant notre guide :

@enjoyrouennormandy